Quel Monsieur/Madame "Version adulte", êtes vous ?

28 janvier 2017

Madame Connasse

  Elles fourmillent, se propagent et sont à la mode les connasses. Elles sont fières d’être chiasses. Il paraîtrait qu’elles soient « les femmes parfaites. » J’adore leur humour et je leur fais une spéciale dédicace. Avec des rimes en asse :   Elle m’agace cette connasse telle la pie elle s’agasse. Elle se surpasse la pétasse. Elle se pense bonasse ou se trouve t’elle trop grasse ? Elle carcasse et pour faire la belle, ébouriffe sa tignasse. Elle part à la chasse. Elle se cache derrière sa... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 janvier 2017

Monsieur Connard

Mr Connard est très fier de son dard. Avec lui, pas de lézard. Certain de son avatar, il intronisera son pétard. Il ne ratera pas son rencard. Il espère qu’elle viendra en tenue Léopard. Mr connard ne laisse rien au hasard. Il ira ensuite au bastringue  rejoindre quelques dingues. Fêter la victoire avec quelques braillards. Mr Connard est un fêtard. Il sait se faire respecter, il est un grand gaillard, un vrai motard. Il n’a pas peur de la bagarre. Il aime traiter les autres de Bâtards. Il dépense son fric dans les... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2017

Monsieur Philémon, petite tête de con

  Philémon, petite tête de con. Madame Connasse et Monsieur Connard ont un fils. Ils l’ont prénommé Philémon. Tout comme Papa, aux pieds les crampons, jouer au ballon, lui faire la démonstration. Les parents en pamoison, agitent leurs fanions. Le sport de prédilection. Madame Connasse était fière, d’exhiber en son ventre, son rejeton. Son embryon, une bénédiction. Il aurait pût s’appeler Edmond ou Léon…Finalement ce sera Philémon. Petite tête de con. Tout comme « Papa », à table, il est le centre d’attention. Il bouge,... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 14:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 janvier 2017

Madame Marie-Ivonne Polissonne

  Madame Connasse et Monsieur Connard ont pour fille une jolie Princesse au grand cœur. Elle s’appelle Marie-Ivonne.   Marie-Ivonne aime son petit frère, elle lui prépare, son anniversaire. A sa manière.   Elle tua un rat, et sous son matelas, le glissa. Son usagé tampon dans son plus beau caleçon.   Depuis peu, en son corps se bousculent ses hormones. Elle bouillonne.   En en ce jour béni, elle sera la plus mignonne. Les belles robes, elle les affectionne. A Maman elle pique du fric. ... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2017

Madame Oui et Monsieur Non

          Monsieur Non ne sait dire « oui », Madame Oui ne sait dire « non », ils allaient pourtant la vivre cette petite histoire à la con.   Madame Oui, au comptoir de son café préféré « Bien au contraire » rencontre Monsieur Non. Il n’était point charmant, oh que non. Le sucre de son côté, elle crû bon le lui demander. Bonjour, pouvez vous me faire passer le sucre s’il vous plait ? Non. Pourrais je savoir pourquoi vous refusez de me donner ce que je... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 16:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2017

Monsieur à l'envers

  Mr à l’envers Norbert élevé par sa mère, Esther, alias Mme Contraire, vivait sa vie à l’envers. Il n’était point tête en l’air. Il portait chapeau et cane parfaitement à l’envers de l’endroit, contrarier son devant derrière. Il rangeait sa chambre sens dessus dessous, parfois dessous dessus, mais parfaitement en son contraire. A l’école ses camarades l’avaient surnommé « Ptit Travers ». Non pas de travers ! Au contraire, parfaitement droit, juste le parfait « Envers ». Il se surnomma lui-même... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2017

Monsieur Parfait

7/ Monsieur ParfaitRegard franc répété en son miroir, expressions à perfectionner pour sa sortie du soir. Travail de son rictus bienveillant afin d’être complaisant.Dentition parfaite, bouche ouverte, mâchoire serrée, sourire blanc accueillant.Il est grand et séduisant, souvent étonnant. Cheveux gominés, faussement ébouriffés, avec ou sans raie sur le côté, mais toujours relevés. Barbe taillée fournie, légèrement imparfaite, pour y rajouter le côté baroudeur de l’homme à la hauteur. Le hipster pleins de mystères. Examen de... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2017

Monsieur Pervers

Sensibles, s’abstenir. Texte à prendre avec le recul nécessaire, pas trop à la légère, dénonciation d’une justice de fonctionnaires débonnaires laissant sortir de l’établissement pénitentiaire, l’incroyable Mr Pervers.   Mr Pervers   Walter quitta sa Mémère, rejoindre le groupe scolaire. Les enfants prolifèrent, l’endroit qu’il préfère. Nu comme un vers, sous son imper, Voici Mr Pervers.   Caché derrière un conifère, attendre les petits-salés de la ménagère. Choisis selon le bon critère. Il préfère les... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2017

Monsieur Personne

Qui est donc ce petit bonhomme qui n’étonne personne ?   Transparent, en classe, souvent porté absent, pourtant bien présent, il traverse le temps. Dans les couloirs, chaque jour, bousculé, cause invisibilité. Son être est-il à cette vie adapté ? Ses larmes également sont transparentes. Il les aimerait effervescentes. Il vient de nulle part, ne va nulle part, ne sais pas ce qu’il va faire plus tard. Il n’est là pour personne et personne pour lui n’est là. Dans sa vie, il ne se passe rien. C’est son petit... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 16:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2017

Monsieur Racaille

Mr Racaille, ce matin est trop vénère. Bob sur la tête, survêtement, baskets, et petite sacoche en bandoulière, il va lui niquer sa mère.   Il l’a carotté le baltringue. C’est un nerveux, un fou. Il va grave l’niquer ce crevard. Son bloc de teshi De la rallah. Lui rendre son flouze, putain de batard. Ca va se faire fissa   D’abord passer voir le crouille. Un chouya à méfu. Avant d’aller baiser ce fils de pute. Niquer sa Mère à ce bouffon. L’frangin, il a rien, putain, faut trop qu’il fume Il passe son temps... [Lire la suite]
Posté par FranckLopez-Haro à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]